Actualite
A la Une

Fiston ! Je vais t’apprendre quelques paroles ! (1)

Une grande parole du prophète [ﷺ] que j’ai apprise depuis bien longtemps m’a accompagnée le long de toute ma vie et me fut d’une très grande utilité.

En réalité, je n’eus pas la chance de l’apprendre très jeune, chose que j’aurais beaucoup aimée. Mais malgré cela, j’en ai profité pleinement.

Pourquoi je dis cela ? Eh bien parce que cette parole doit être dite à tout jeune garçon et à toute jeune fille, au début de leur vie, afin que celle-ci soit une protection pour eux le reste de leur vie.

Et bien sûr, plutôt on est protégé, moins on souffrira, moins on s’égarera et plus on profitera pleinement de notre vie.

Le Prophète [ﷺ] dit à Ibn ‘Abbâs[1], qui était très jeune alors :

« Fiston !, je vais t’apprendre quelques paroles : Préserve Allah, Il te préservera. Préserve Allah, tu Le trouveras devant toi… »

Préserve Allah en préservant Ses limites et Ses commandements ; en appliquant Ses consignes et en s’éloignant de Ses interdits. Il te préservera ; Il préservera ta foi, ton corps, ta santé, tes parents, tes frères, tes sœurs, ton argent et tout ce à quoi tu tiens.

Préserve Allah, tu Le trouveras devant toi pour te guider vers le bien. Il te rapprochera de Lui et Te guidera vers Lui.

Reprenons ! Si tu fais ce qu’Allah t’a demandé de faire et que tu t’éloignes de ce qu’Il t’a interdit de faire, Il sera ton protecteur qui te surveillera et empêchera quiconque de te faire du mal.

Qui pourra approcher celui qui est protégé par Allah ; Celui qui ne dort jamais, qui voit tout, entend tout et possède la toute-puissance ?

Toutes les choses que tu aimes seront préservées par Allah. Quelle merveilleuse, sereine et heureuse vie tu auras !

En plus de tout cela, Allah prendra ta main et te guidera. Là où tu te diriges, tu trouveras une route balisée qui t’attendra et les portes ouvertes devant toi. Et lorsque, par mégarde, tu dévies du droit chemin, tu verras Allah te remettre gentiment sur la bonne voie.

Ensuite le Prophète [ﷺ] dit à Ibn ‘Abbâs : « Fais qu’Allah te connaisse lors de l’aisance, Il te reconnaîtra lors de la difficulté… »

Lors de l’aisance, de la joie, de la santé, obéis-Lui, préserve Ses prescriptions et montre-Lui ce qu’il y a de meilleur en toi. Il y aura entre toi et Allahsoubhânah, une connaissance particulière qui te servira lors de la difficulté, de la peine et de la maladie. Car, Allah est reconnaissant et Il n’oublie jamais le moindre bien que tu accompliras.

Tu es jeune, plein de vigueur et de santé, sans soucis et sans préoccupations. Viendra le jour où tout cela va changer. Et cette vie est pleine de changements et de surprises pas toujours agréables. Lorsque tu auras rempli ton compte de bonnes actions, tu n’auras absolument pas peur de l’avenir. Tu sais qu’Allah te regarde d’un regard bienveillant et protecteur et qu’Il se chargera d’éloigner de toi toutes les nuisances. Et si, par malheur, certaines t’atteignent, Il les fera disparaître avec le minimum de peine.

Aussi, les plus grandes difficultés sont celles de la dernière vie, qui commenceront après la mort de chacun de nous. Elles atteindront leur apogée le Jour de la résurrection où personne ne pourra rendre service à personne et  le Seul qui commandera ce jour-là sera Allah.

Quelle joie et quel bonheur lorsque tu te retrouveras ce jour parmi ceux qu’Allah reconnaîtra, ceux qui seront Ses alliés, Ses bien-aimés et Ses dévoués serviteurs. Ce jour-là, tu te diras :

« Quelle grande parole le Prophète d’Allah [ﷺ] m’a apprise et quelle grande fut son utilité pour moi. »

À suivre…

Notes de l’auteur :

[1] Lorsque le Prophète [ﷺ] mourut, Ibn ‘Abbâs avait moins de treize ans.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :