Actualite
A la Une

La parole de l’unicité (Tawhîd) : (lâ ‘ilâha ‘illa-llâh)

Il n’y a de plus grande faveur qu’Allah accorde à Son serviteur, après l’adhésion à la foi, comme le fait de lui permettre d’accomplir une bonne œuvre. Puis, lorsqu’Allah accepte cette œuvre et garde auprès de Lui la récompense, ceci est une autre faveur de Sa part.

Qu’Allah soit remercié, un livre que j’ai traduit en français vient de voir le jour au plus grand profit de mes frères et de mes sœurs, car ce livre se rapporte au plus important sujet que doivent connaître et comprendre chaque homme et chaque femme :

La parole de l’unicité : lâ ‘ilâha ‘illa-llâh (Nulle divinité ne mérite l’adoration hormis Allah) Ses vertus, ses indications, ses conditions et ses annulatifs, écrit par l’éminent cheikh CAbdarrazzâq Al-Badr.

Voilà un petit extrait de ce livre où est citée une des nombreuses vertus de cette grande parole :

Troisième vertu citée dans la Sounna : Cette parole pèse plus lourd que les sahâ’if (registres des péchés) le Jour de la résurrection.

CAbdoullah Ibn CAmr Ibn Al-CÂs (Qu’Allah agrée) rapporta que le Prophète  a dit : « Un homme de ma nation sera appelé publiquement devant toutes les créatures le Jour de la résurrection et on déroulera quatre-vingt-dix-neuf de ses registres. Chacun de ces registres sera aussi long que la vue peut porter. Puis Allahtabâraka wa tacâlâ[1]lui dira :

–Renies-tu quelque chose de cela ?

Il répondra :

– Non Rabbi (mon Seigneur).

Il dira ﷻ:

– As-tu une excuse ou une hasana (une bonne action) ?

L’homme effrayé répondra :

– Non, Rabbi.

Alors, Il lui dira ﷻ:

– Oh que si ! Tu as une hasana chez Nous et tu ne seras certainement pas lésé.

On lui sortira une carte sur laquelle est inscrit : (Achhadou al-lâ ‘ilâha ‘illa-llâhou wa ‘anna Mouhammadan cabdouhou wa rasoûlouh[2]).

Il dit alors :

– Rabbi, que va faire cette carte contre tous ces registres ?

Il répondit ﷻ:

– Tu ne seras certainement pas lésé.  » Il[3] dit : « les registres seront mis dans un plateau[4] et la carte dans un plateau alors, les registres s’élèveront et la carte pèsera lourd[5]. »[6]

Nul doute qu’il y a dans le cœur de cet homme une foi telle que sa carte où est inscrit (lâ ‘ilâha ‘illa-llâh) a pesé plus lourd que tous ces registres. En effet, les hommes se surpassent dans les œuvres selon ce qui se trouve dans leur cœur comme foi. Combien de personnes diront : (lâ ‘ilâha ‘illa-llâh) et ne bénéficieront pas de ce privilège à cause de la faiblesse de leur foi.

Il fut cité dans les Sahîhayn que ‘Anas Ibn Mâlik (Qu’Allah agrée) rapporta que le Prophète  a dit : « Il sortira de l’Enfer celui qui aura dit : (lâ ‘ilâha ‘illa-llâh) et dans son cœur se trouve le poids d’un grain d’orge de bien. Il sortira aussi de l’Enfer celui qui aura dit : (lâ ‘ilâha ‘illa-llâh) et dans son cœur se trouve le poids d’un grain de blé de bien et il sortira de l’Enfer celui qui aura dit : (lâ ‘ilâha ‘illa-llâh) et dans son cœur se trouve le poids d’une dharra[7] (petite fourmi) de bien. »[8]. Ceci prouve que les gens de (lâ ‘ilâha ‘illa-llâh) diffèrent selon l’importance de la foi qui se loge dans leur cœur.

Notes de l’auteur :

[1] Béni et élevé soit-Il.

[2] (Je témoigne que nulle divinité ne mérite l’adoration hormis Allah et que Mouhammad est Son serviteur et Son Messager.)

[3] Le Prophète ﷺ

[4] de la balance.

[5] et fit pencher la balance

[6] Al-Mousnad (t : 2/p. 213), JâmiAt-Tirmidhî (n° 2639), Sounan Ibn Mâjah (n° 4300) et jugé Sahîh par Al-Albânî dans Sahîh Al-Jâmic (n° 8095).

[7] Dharra signifie aussi les petites particules de poussière que l’on voit flotter dans l’air sous la lumière des rayons du soleil.

[8] Sahîh Al-Boukhârî (n° 44) et Sahîh Mouslim (n° 193, 325)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :