Actualite
A la Une

Le plus grand verset du Coran : Ayat Al-Koursiyy

Le Coran compte 6000 versets aussi illustres, aussi grands et aussi majestueux les uns que les autres.

Ceci ne fait aucun doute, car c’est la Parole incréée du Créateur des Cieux et de la Terre.

Tous ces versets sont remplis de sagesse, d’éloquence, de science, de moralité, d’histoire… Bref de tous les trésors, variés et inépuisables, d’enseignements divins destinés à la guidance des hommes et des femmes vers la rectitude et le bonheur, dans la vie d’ici-bas et dans la dernière vie.

Quel est le plus grand verset du Coran ?

Lorsque le Prophète [ﷺ] prit par la main Oubayy Ibn Kacen sortant de la mosquée et l’interrogea : « Quel est le plus grand verset dans le Livre d’Allah ? » ‘Oubayy se contenta de répondre : « Allah et Son Messager le savent mieux. » Mais lorsque le Prophète [ﷺ]lui répéta la même question trois fois, il répondit à la troisième reprise : (اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ)récitant ainsi les premiers mots du verset n° 255 de Sourate Al-Baqarah : Ayat Al-Koursiyy.

Le Prophète [ﷺ] frappa la poitrine de ‘Oubayy et lui dit : « Que la science soit une félicitée pour toi, Aba-l-Moundhir. » [1] Invoquant pour ‘Oubayy une science profonde, facile et fructueuse. Aba-l-Moundhir étant le surnom de ‘Oubayy Ibn Kacb, le plus érudit savant des lectures du Coran, qirâ’ât, de toute la nation musulmane.

Quelles sont les vertus de Ayat Al-Koursiyy ?

1-Ce verset est un remède pour les maladies ;

2-Il protège du Chaytân ;

3-Il protège de la sorcellerie ;

4-Il protège de la nuisance des Jinns, Al-Mass ;

5-Il protège du mauvais œil ;

6-Celui qui récite Ayat Al-Koursiyy, après chaque salât obligatoire, entrera dans le Paradis, dès qu’il mourra[2].

7-Celui qui la récite le soir méritera d’être protégé par Allah jusqu’au lever du jour ;

8-Celui qui la récite le matin méritera d’être protégé par Allah jusqu’au soir ;

9-Celui qui la récite avant de dormir éloignera de lui le Chaytân toute nuit[3] ;

10-Ce verset exprime grandement l’Unicité d’Allah et les qualités qui doivent Lui être attribuées, comme cela convient à Sa grandeur ;

11-Ce verset renferme tous les Nobles Noms d’Allah et Ses qualités de perfection ;

12-Ce verset contient le plus prestigieux Nom d’AllahAl-Ism Al-Aczham. Celui qui invoque Allah par ce nom voit son invocation exaucée.

Lisons phonétiquement Ayat Al-Koursiyy et méditons ses sens :

{اللّهُ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لاَ تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلاَ نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلاَّ بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلاَ يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلاَّ بِمَا شَاء وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ وَلاَ يَؤُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيم}[البقرة:255]

(Allâhou lâ ‘ilâha ‘illâ houwa-l-Hayyou-l-Qayyoûm-ou, lâ ta’khoudhouhoû sinatoun wa lâ nawm-oun, lahoû mâ fi-s-samâwâti wa mâ fi-l-‘ardh-i, man-dha-l-ladhî yachfacou cindahoû ‘illâ bi-‘idhnih-i, yaclamou mâ bayna ‘aydîhim wa mâ khalfahoum, wa lâ youhîtouna bi-chay’in min cilmihî ‘illâ bi-mâ châ’-a, wasica koursiyyouhou-s-samâwâti wa-l-‘ardh-a, wa lâ ya’oûdouhoû hifzhouhouma  wa houwa-l-Caliyyou-l-Cazhîm)

(Allah, nulle divinité ne mérite l’adoration hormis Lui, Al-Hayy (Le vivant) et Al-Qayyoûm (Celui qui fait subsister[4]). Il n’est sujet ni à la somnolence ni au sommeil. Il possède tout ce qui se trouve dans les Cieux et sur la Terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Son autorisation. Il sait ce qui est devant eux[5] et ce qui les attend[6] et ils n’apprennent rien de Sa science sans qu’Il le veuille. Son Koursiyy[7] englobe les Cieux et la Terre et Il assure leur conservation sans la moindre peine. Il est Al-CAliyy (Celui qui est élevé) et Al-CAzhîm (L’Immense et le Prestigieux).) (S: 2/A: 255)

Ayat Al-koursiyy est un des trésors du trône du Miséricordieux qu’Il accorda au croyants. Seul Allah connaît tous les secrets que renferme ce grand verset.

Il est du plus grand intérêt de tout croyant et de toute croyante de persévérer dans la récitation de ce verset, afin de profiter de ses bénédictions dans la vie d’ici-bas, et d’être parmi les gagnants du Paradis dans la dernière vie.

Notes de l’auteur :

[1] Mouslim (810).

[2] An-Nassâ’î (9848) et jugé sahih par Al-Albânî, Sahih Al Jâmic (6462).

[3] Al-Boukhârî (2311).

[4] Et subsiste par Lui-même.

[5] Dans cette vie d’ici-bas.

[6] Dans la dernière vie.

[7] Koursiyy signifie : l’endroit où Il pose Ses pieds.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :