Actualite
A la Une

Ramadân le mois de l’invocation

Ad-Dou’â’ (l’invocation) est exaucée pendant le mois de Ramadân plus que le reste des mois. Il y a dans ce mois tellement de trésors, de récompenses et de bénédictions que le croyant et la croyante doivent s’efforcer d’en profiter au maximum et de ne laisser aucun instant passer sans en tirer du bénéfice.

C’est dans ce formidable marché que les commerçants de la dernière vie doivent exceller. C’est de cette fastueuse table aux délices variés que les mangeurs gourmands et raffinés de la dernière demeure doivent se régaler.

Allah, élevé soit-Il, dit :

{وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِي عَنِّي فَإِنِّي قَرِيبٌ أُجِيبُ دَعْوَةَ الدَّاعِ إِذَا دَعَانِ فَلْيَسْتَجِيبُواْ لِي وَلْيُؤْمِنُواْ بِي لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُون}[البقرة:186]

(Et si Mes Serviteurs t’interrogent à Mon propos : Je suis certes Proche ! Je réponds à l’invocation de l’invocateur lorsqu’il M’invoque. Qu’ils M’obéissent alors et aient foi en Moi, afin qu’ils soient guidés vers la droiture.) (S : 2/A : 186)

Cette formidable Aya du Noble Coran, qui comporte la promesse d’Allah d’exaucer l’invocation, fut citée entre deux Ayas qui parlent du mois de Ramadân. Les savants en ont déduit une indication très subtile de la part d’Allah qui est : Le mois de Ramadân est le mois où l’invocation sera le plus sûrement exaucée. Aussi, le jeûne dont parlent ces mêmes Ayas est une des causes de l’accomplissement des invocations. Qu’Allah en soit loué.

Allahsoubhânah, dit dans cette aya adressant la parole à Son bien-aimé et illustre Messager : Et si Mes serviteurs t’interrogent : Notre Seigneur est-Il proche de nous ou loin ? Quand est-ce que nous pourrons L’invoquer ? Comment devons-nous L’invoquer ?[1]Allah répondit et dit directement : Je suis Proche ! J’exauce l’invocation de celui qui m’invoque.

Pourquoi Allah n’a-t-Il pas dit à Son Prophète [ﷺ] : Dis-leur que je suis Proche ? Mais a dit directement : Je suis certes Proche !

Ceci pour montrer à quel point Allah est Proche des hommes, les voit, les entend, sait ce qu’ils font et  connaît même les pensées qui se cachent dont les confins de leur cœur.

Allah leur dit, en cela : « Je suis Proche de vous et je n’ai besoin d’aucun intermédiaire pour avoir connaissance de la moindre de vos affaires. Je connais vos joies et vos malheurs, vos soucis et vos besoins mieux que quiconque et même mieux que vous les connaissez de vous-même.

Aussi, Je ne veux pas qu’il y ait d’intermédiaire entre vous et Moi lorsque vous levez vos mains vers Moi et que vous m’invoquiez. Je n’accepte pas d’intermédiaire, ni statut, ni Prophète, ni astre, ni mort dans sa tombe, ni vivant dans son monastère. D’ailleurs, vous n’en avez point besoin car Je suis plus Proche de vous que votre veine jugulaire[2].

Je réponds à l’invocation du nécessiteux, du naufragé, du malade, du malheureux, de l’adorateur impatient de me rencontrer, de celui qui porte dans son cœur le souci du sort des musulmans hommes, femmes, enfants et de tout sincère dans son adoration. À tous ceux-là et à d’autres encore, Je réponds et J’exauce les invocations même si elles sont aussi nombreuses que les gouttes des océans. À condition qu’ils n’associent personne d’autre avec Moi dans leur adoration et ne placent aucun intermédiaire entre eux et Moi. »

Connais-tu le noble nom d’Allah : Al – Qarîb ?

Al-Qarîb est un des Nobles Noms d’Allah qui signifie : Le Proche. Or, l’une des raisons qui font que l’invocation soit exaucée par Allah est d’invoquer Allah par Ses Nobles Noms en disant par exemple : Allâhoumma (mon Seigneur) accorde moi[3]….. Tu es Qarîb (Proche) et  Moujîb (Qui répond).

À suivre…

Notes de l’auteur :

[1] Cette Aya vint en réponse à toutes ces questions qui furent posées au Prophète [ﷺ] par les Compagnons. Voir Tafsîr At-Tabarî.

[2] Surate qâf n° 50 Aya n° 16.

[3] Cite ce que tu veux comme bienfaits de la vie d’ici-bas et de la dernière vie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :