Uncategorized

Sadio Mané en clair et sans décodeur

Sadio Mané fait partie des meilleurs joueurs de foot de la planète marqué par une saison exceptionnelle de Liverpool l’année dernière, couronnée par la victoire en Ligue des Champions.

Finaliste de la dernière CAN et meilleur buteur de Premier League (22 buts la saison passée, à égalité avec son coéquipier Mohamed Salah et le Gunner Pierre-Emerick Aubameyang), l’international sénégalais reste néammoins fidèle à ses origines et à sa culture sociale.

Construire des écoles plutôt qu’acheter des Ferrari

Plutôt que de se répandre dans le luxe, Sadio Mané préfère se tourner vers les défavorisés.

Dans un entretien exclusif accordé à TéléDakar, Sadio Mané, l’attaquant sénégalais de Liverpool, a évoqué ses aspirations sociales tout en revenant sur sa jeunesse, son parcours ainsi que son quotidien extra-sportif.

J’ai eu faim

« Pourquoi je voudrais avoir 10 Ferrari, 20 montres avec des diamants et deux avions ? Qu’est-ce que ces objets feraient pour moi et pour le monde ? »

 « J’ai eu faim, et j’ai dû travailler sur le terrain, a déclaré le joueur sénégalais. J’ai survécu aux guerres, joué au football pieds nus, je n’avais pas d’éducation et beaucoup d’autres choses, mais aujourd’hui avec ce que je gagne grâce au football, je peux aider mon peuple. »

Il aborde les concepts de solidarité et de partage, qui lui tiennent tant à coeur. « J’ai fait construire des écoles, un stade, nous fournissons des vêtements, des chaussures, de la nourriture pour les personnes qui sont dans une extrême pauvreté. […] Je préfère que les miens reçoivent un peu de ce que la vie m’a donné ».

Une générosité humaine qui nous fait chaud au coeur et qui nous rappelle une des qualités que le musulman doit intégrer dans son « cahier des charges » : La générosité !

La générosité, la munificence et la dépense dans les oeuvres de bien, tout en étant pleinement confiant que cela sera restitué par Dieu le Très-Haut.

Savoir faire preuve de bienvaillance et d’humanité

Dieu le Très-Haut a dit dans Son Noble Coran : «Tout ce que vous dépensez (au service de Dieu), II vous le remplace». (Coran, Sourate 34 , Verset 39)

Dieu nous a créés avec un but qui est celui de l’adorer. L’adorer c’est avoir du coeur et regarder sans cesse celles et ceux qui peuvent être dans le besoin ; regarder celles et ceux qui ont un niveau social en dessous de nous avec un regard de complaisance et de charité. En agissant de la plus belle des manières et en leur venant en aide, en les supportant ne serait ce qu’avec un sourire.

« Tout ce que vous dépensez comme bien c’est pour vous-mêmes. Vous ne dépensez qu’en vue du Visage de Dieu. Tout ce que vous dépensez comme bien vous sera rendu et vous ne subirez aucune injustice». (Coran, Sourate 2, Verset 272).

«Tout ce que vous dépensez comme bien, Dieu le sait parfaitement». (Coran, Sourate 2, Verset 273).

Nous terminerons par ce hadith qui par son essence exprime la dynamique de cet exceptionnel sportif et homme au grand coeur :

Selon Abou Oumâma (RA), le Prophète (SAW) a dit: «O fils d’Adam! Il t’est bien préférable de donner ce qui dépasse tes besoins; et si tu le gardes c’est pour toi un mal. Jamais on ne te reprochera de détenir ce qui répond à tes justes besoins. Quand tu donnes, commence par ceux qui sont à ta charge. La main supérieure vaut mieux que la main inférieure» (Rapporté par Mouslim).

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :