Actualite
A la Une

Spécial Ramâdan : Le jeûne des enfants

Chaque père et chaque mère portent dans leur cœur la plus grande affection et le plus grand amour pour leurs enfants. Leur plus grand souci est d’apporter à leurs enfants le plus de bien possible et de les préserver de tout mal.

Or, la plus grande faveur que peuvent accorder les parents miséricordieux à leurs enfants est de leur apprendre leur religion en leur expliquant les fondements de la foi, afin qu’ils connaissent leur Créateur et Pourvoyeur, Allahsoubhânah, et l’unifient par leur adoration. Et de leur faire connaître le Messager d’Allah Mouhammed [ﷺ] afin qu’ils l’aiment, lui obéissent et le suivent durant toute leur vie.

Vient après cela l’apprentissage de la salât, du siyâm (jeûne) et du reste des devoirs et obligations de l’Islâm.

Comment les parents doivent-ils apprendre à leurs enfants le jeûne ?

Pour faire cet apprentissage important en douceur et efficacement, Il faut que les parents veillent à certains points importants :

1/Préparer l’enfant avant la venue du mois de Ramadân en lui rappelant celui de l’an passé et les beaux souvenirs qui s’y sont passés et son premier jeûne, afin qu’il accueille ce noble mois avec impatience et amour.

2/Récompenser l’enfant à la fin du jeûne ou à la fin du mois, tout en lui rappelant que cette récompense provient d’Allah qui est satisfait de lui et de son jeûne.

3/Ne pas empêcher l’enfant de jeûner s’il le veut, mais l’y encourager tout en le dirigeant subtilement vers un apprentissage progressif du jeûne.

4/Apprendre le jeûne progressivement à l’enfant en commençant par le faire jeûner jusqu’à midi, puis, jusqu’à quatorze heures…un ou deux jours le premier mois, puis, cinq jours le mois suivant… un jour il jeûne et deux jours il mange, un jour il jeûne et un jour il mange, etc. jusqu’à ce qu’il soit capable de jeûner tout le mois.

5/Savoir que le jeûne de l’enfant après ces dix ans ne lui fait aucun mal. Au contraire il est bénéfique pour sa croissance.

6/Veiller à donner à l’enfant lors de l’iftâr (fin du jeûne) des dattes tendres ou des jus sucrés qu’il apprécie, puis une soupe chaude. Le repas doit être équilibré et riche en glucides et en protéines. Aussi, les parents doivent veiller à ce que l’enfant mange correctement son repas.

7/Retarder au maximum le repas du souhoûr (avant l’aube) afin que l’enfant puisse en profiter le long de la journée.

8/Surveiller l’activité physique de l’enfant, car, les enfants se dépensent physiquement plus que les adultes et ne sont pas conscients du fait qu’ils jeûnent.

9/Diriger les enfants vers les activités cérébrales, surtout l’apprentissage du Coran et profiter de la bénédiction de ce mois et de son ambiance pleine de îmân (foi) pour apprendre aux enfants leur religion et les rapprocher plus d’Allah, soubhânah.

10/Lorsque le moment de la fin du jeûne est proche, les parents peuvent faire oublier aux enfants la faim en leur donnant des jouets et en les divertissant, comme les Compagnons du Prophète [ﷺ] faisaient avec leurs enfants.

Quand est-ce que l’enfant ne doit pas jeûner ?

Il y a certaines maladies qui empêchent l’enfant de Jeûner, tel que l’insuffisance rénale où l’enfant a un besoin continu de liquides. Ainsi que le diabète, la tuberculose, l’anémie et d’autres maladies ou le médecin peut recommander de ne pas faire jeûner l’enfant.

Quand est-ce que le jeûne est char’iyyan (légalement) obligatoire pour l’enfant ?

Pareillement à tout le reste des cultes, comme la salât, le jeûne est obligatoire à la puberté. C’est-à-dire lorsque l’enfant atteint quinze ans ou lorsque l’un des signes de la puberté apparaît. Ceux-ci sont, pour les garçons et les filles :

  • Voir le poil pousser autour de l’organe génital ;
  • Éjaculer avec jouissance ;[1]
  • Le début des règles (pour les filles).

Pourquoi alors doit-on faire jeûner les enfants dès qu’ils le peuvent ?

Lorsque l’enfant atteint l’âge de la puberté, il sera obligé de jeûner tout le mois et les anges commenceront à enregistrer ses bonnes et mauvaises actions. Or, vu que l’Islâm est la religion de la miséricorde et de la douceur, les parents doivent former leur enfant et lui faire un long apprentissage, qui commence dès son discernement et dès qu’il peut supporter le jeûne, afin qu’au moment de sa puberté, il lui sera très facile d’accomplir ce culte, vu qu’il en aura l’habitude, le cœur apaisé et plein d’amour envers l’Islâm et ses obligations qu’Allah a facilitées au plus haut point.

Allah est plus Savant

Notes de l’auteur :

[1] Pour le garçon et la fille. Ce liquide sort de l’homme par expulsion et de la femme sans expulsion. Il s’accompagne d’une sensation de plaisir. Celui de l’homme est blanc et épais et celui de la femme est jaune et fin.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :